LA CROISEE DES CHEMINS

LA CROISEE DES CHEMINS

MON PELERINAGE SUR LE CHEMIN DES ETOILES GR 65


INTRODUCTION



  Depuis 1999 trottait dans ma tête l'idée de retourner à Compostelle à pied cette fois et cette aventure a muri dans ma tête pendant 4 ans jusqu'au moment ou je me suis retrouvé en préretraite à 55 ans.


Après plusieurs mois de préparation voila le dernier soir qui arrive avec toute la tension que génère une telle aventure.


Ce que je n'avais pas prévu, c'est cette dernière veillée que mon voisin avait concocté avec la complicité de ma femme, ma fille, mon gendre ,mes amis et la surprise fut de taille lorsque je me suis retrouvé en poussant la porte de la couchounette(surnom du sous-sol de mon voisin) face à une vingtaine de personnes qui voulaient me souhaiter un bon pèlerinage et passer une dernière soirée conviviale en ma compagnie .


L'émotion fut grande aussi quand la journaliste pris les photos de tous mes amis et la soirée fut chaleureuse avec le champagne pour fêter mon départ pour deux mois.


Après avoir dormi quelques heures, mon épouse et quelques amis ont voulu m'accompagné jusqu'à mon lieu de départ que j'avais prévu au barrage de la «  Rive de St Chamond ».



                                 je suis prêt pour le départ



        ma famille et mes amis réunis autour de moi   

 

        


23/05/2009
0 Poster un commentaire

1 ere ETAPE

Samedi 3 Mai 2003 :  41 kms


 

 

La gorge serrée, j'ai pris le sentier qui montait au" Bessat" et des signes de mains m'ont accompagnés tant que mon regard pouvait les distinguer à travers les arbres, et la j'ai vraiment réalisé que je venais de tourner une page et qu'une rude tache physique et surtout mentale, je me retrouvai face à moi-même et à l'aventure pour deux mois, allais-je être à la hauteur ?

 

C'est donc le 3 Mai 2003, par une belle journée ensoleillée que j'ai coupé les ponts non sans angoisse, seul j'ai baissé la tête et en route pour les monts du Pilat.


 A midi après une rude montée dans les cailloux par le GR 7, je casse une petite croute au col de la République ensuite tout en sous bois j'arrive aux "Seytoux" pour passer ma première nuit dans un gite agréable ou je me retrouve seul dans un dortoir de 22 lits.

 

Ce petit hameau possède un café campagnard ou le soir venu je déguste avec plaisir un plat de charcuterie suivi d'une bonne omelette aux lardons et la nuit tombée dans le calme de la campagne je m'endors en pensant à tous ceux que j'ai laissé derrière moi et un peu angoissé des étapes qui m'attendent.



               départ de mon aventure "La Valla en Gier "


                 chaine des Alpes vu des Monts du Pilat


24/05/2009
0 Poster un commentaire

2 eme ETAPE

Dimanche 4 Mai 2003 


 

 

Départ 8 heures 15 sous un beau ciel bleu mais avec beaucoup de vent qui annonce la pluie, je suis très fatigué de ma première étape que j'ai mal négocié .


Je voulais faire 30 kms et en réalité erreur de calcul je me suis retrouvé avec 41 kms le premier jour ce n'est pas l'idéal pour une mise en jambes surtout avec beaucoup de dénivelé, je m'aperçois avant de remettre mes chaussures que j'ai quelques ampoules qui prennent forme et qui m'annoncent une journée difficile, en effet après deux heures de marche dans le vent je suis obligé de déchausser pour faire quelques pansements car malgré le talc, les pieds sont très douloureux.


En fin de matinée je casse la croute à l'abri du vent et je repars pour finir cette petite étape qui m'amène à Montfaucon.

 

Je m'adresse à l'office de tourisme ou une charmante hôtesse m'accompagne avec les clés jusqu'au gite qui est très propre, tout neuf ; Après avoir fait un peu de lessive et pris une douche, direction le lit pour une sieste qui m'amène à 17 heures.


A ce moment quelqu'un frappe à la porte et encore tout endormi je me lève pour ouvrir à un homme d'une soixante d'années, il se présente comme l'ancien boulanger de Montfaucon et il a déjà fait trois fois Compostelle.


C'est un plaisir de l'écouter raconter ses souvenirs, en l'an 2000 pour le changement de millénaire il a parcouru la même année le Puy - Le Mont St Michel ,et le Puy - Rome ,et l'an dernier après avoir perdu son épouse malade, il est reparti sur le chemin de St Jacques mais à Conques fracture du tibia, obligé de rentrer en ambulance, alors cette année il repart de Conques fin Mai pour relier St Jacques une quatrième fois.

 

La dernière fois il a accompli son aventure en 40 jours ce qui fait une moyenne de 40 kms par jour, il faut dire que ce brave homme parcourt environ 5000 kms par an à pied, je suis loin du compte.


Après avoir pris congé de ce pèlerin hors norme je me rends à un restaurant qu'il m'a conseillé et la surprise je tombe sur un patron passionné par tout ce qui touche de près ou de loin au pèlerinage la soirée est animée en discussion et après un repas copieux à cette bonne table « restaurant les Platanes «  à Montfaucon je prend congé.

 

Que la nuit fut douce seul dans ce gite.


Cette étape fut une des plus courtes de mon périple 17 kms.


Ce brave boulanger çà la retraite se nomme Mr Paul Commet. 

  


                                    beau sentier du Pilat


              mon ombre qui ne m'abandonnera jamais !


24/05/2009
0 Poster un commentaire

4 eme ETAPE

Mardi  6 Mai 2003


 

Ce matin au départ de "Quèrières" le moral est au beau fixe car je sais qu'aujourd'hui en arrivant au Puy je devrai retrouver des pèlerins, en effet depuis mon départ je n'ai rencontré aucun marcheur sur ce tronçon du GR 65 qui va de Genève au Puy, donc d'un pas alerte me voila parti la fleur au fusil à la rencontre d'autres pèlerins.

 

J'arrive vers 14 heures 30 au Puy, je monte les escaliers de la cathédrale qui m'amènent jusqu'aux portes ou je dois faire valider ma «  crédencial « , je déambule dans les allées de la cathédrale ou tant de pèlerins sont passés avant moi et un couple vient à ma rencontre pour me demander un renseignement.


Ce sont Jeanne et Claude de Biarritz qui viennent de faire 14 heures de train pour rejoindre le Puy d'où ils vont partir demain matin pour tenter de rejoindre St Jean Pied de Port en un mois, on fait connaissance.


Le courant passe très vite entre nous et on décide de passer la soirée ensemble au gite St François chez lez frères avant d'attaquer la première étape pour eux, je suis content d'avoir quelqu'un à qui parler et de ne plus marcher seul à partir de demain.



Aujourd'hui l'étape faisait 30 kms.



                                 mon arrivée au " Puy "


                              gite " St François " au Puy


26/05/2009
1 Poster un commentaire

5 eme ETAPE

Mercredi 7 Mai 2003


 

Ce matin après la messe célébrée à la cathédrale du Puy à 7 heures, les prêtres donnent la bénédiction à tous les pèlerins qui partent pour St Jacques.


Nous sommes 55 personnes ce matin à partir en direction de Compostelle et une personne qui se rend à Rome.


Moment émouvant chaque pèlerin se présente et dit d'où il vient et jusqu'ou il pense aller, ensuite une petite médaille de la vierge du Puy lui est remis e de petits groupes se forment pour sortir de la ville qui s'éveille, pour attaquer la grande aventure qui promet de belles rencontres avec la nature les gens et soi-même.

 

Le ciel est bas et pluvieux mais vers midi il se dégage pour faire place à un beau soleil, c'est un réel plaisir de marcher au milieu des champs de lentilles du Puy et de discuter enfin  avec Jeanne et Claude qui débutent leur première étape.


La journée est belle et nous arrivons sans nous en rendre compte à St Privat d'Allier ou un gite accueillant nous attend, il est tenu par un jeune couple charmant. Il est 15 heures et après une bonne douche nous visitons le village en faisant quelques courses pour le lendemain midi.


Le soir venu, le restaurant en face du gite nous sert un repas copieux et bien arrosé pour scellée notre rencontre entre Jeanne Claude et moi.



Nous avons parcouru 24 kms



                             scupture à St Privat-d'Allier


                                  gite de " St Privat D'allier


26/05/2009
0 Poster un commentaire